Prisonnière des siestes

J’ai toujours été quelqu’un de super sorteuse. Je suis toujours à la recherche d’une nouvelle activité à faire. Alors, quand je suis tombée enceinte, je me suis dit que je profiterais de mon congé parental pour faire la même chose.IMG_20180709_160138444

Au début, c’est relativement facile sortir avec bébé : il dort toujours. Mais c’était l’hiver et j’étais encore à la merci de ses boires, qui duraient un bon 45 minutes et qui étaient loin d’être paisibles et discrets (alors l’idée d’allaiter en public me traumatisait).

Puis ses boires sont devenus plus faciles, plus courts, alors ça a été facile de sortir avec lui. J’ai peut-être eu un beau mois de grâce.

Puis les nuits terribles ont commencé.

Alors on a essayé de s’attaquer d’abord aux siestes, question qu’il dorme au moins le jour. On y est bien arrivés! Mais ça implique d’avoir une routine stricte. S’il dort dans sa bassinette, il dort facilement de une heure à une heure trente. Mais s’il s’endort dans la voiture ou dans sa poussette, c’est un gros max de 45 minutes.

Depuis, j’ai l’impression que ma vie ne fait que tourner autour de ses siestes. Quand je prends des rendez-vous, quand je prévois des sorties, quand je veux aller au cinéma, quand je veux aller visiter des amis… J’essaie d’éviter l’heure de ses siestes.

Aussi bien dire que c’est la folie.

On utilise pour l’instant la technique 2-3-4, qui fonctionne très bien : deux heures après son réveil, il fait une première sieste. Trois heures après son réveil de siestes, il en fait une deuxième, puis quatre heures après ce réveil-là, il se couche pour la nuit. On est plus flexibles avec le quatre heures, parce qu’on essaie de le coucher max à 20 h 30 et pas avant 19 h 45 (question de garder une certaine constance dans ses heures de dodo).

Donc, on met tout de suite une barre sur QUELCONQUE activité avant la première sieste. Même aller genre à l’épicerie. Le temps de se lever, de s’habiller, de l’habiller, de changer la couche, de déjeuner et de boire un thé, il reste un gros max de 30 minutes avant sa première sieste. Je le comble généralement avec une douche.

Avant la sieste suivante… un peu plus facile. On a trois heures! MAIS, après deux heures, si on doit faire plus de vingt minutes de voiture, IL S’ENDORT (et dort alors un maximum de 35-45 minutes au lieu d’une heure trente).

Pour vrai, c’est tellement étourdissant. Ça détruit toute ma spontanéité. Je commence à faire la paix avec mon rythme de vie actuel, mais au début, c’était très difficile sur mon moral. J’avais l’impression d’être prisonnière de ma maison. J’ai appris à laisser aller, à accepter les siestes merdiques et à essayer de jouer un peu avec les heures… mais tous les parents savent que les siestes, c’est sacré.

Un jour, un jour, je ne serai plus otage du sommeil de mon bébé… Heureusement qu’il est beau comme un cœur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s