Bébé et l’introduction des aliments (petit manifeste pour la DME*)

*DME = Diversification menée par l’enfant. Grosso modo, on introduit les aliments dans l’ordre qu’on veut, sous leur forme naturelle. Bref, on skippe l’étape des purées. Il y a tout plein de règles de sécurité pour que ça se passe bien (notamment pour ce qui est des allergènes, qu’on introduit un à la fois, et de la taille des aliments), alors si vous êtes intéressé, je vous conseille les sites jessicacoll.com, byebyepurees.com et bebemangeseul.com

Aveu : j’ai commencé la DME un peu par paresse. Honnêtement. Ça a l’air compliqué, mais my god que c’est tellement plus simple passé les deux-trois premières semaines. La simple idée de devoir faire touuuuuuuuuuutes les purées me répugnait. Et puis, sincèrement, donner de la viande pas assaisonnée en purée à mon enfant, c’était un gros non-merci. On est beaucoup trop foodie pour ça. Oupsi.

Bref, j’ai commencé à introduire les aliments dans la vie de mon bébé quand il avait environ cinq mois et demi (on ne peut pas commencer la DME avant ça, ce serait dangereux). Et pour ceux qui se disent que c’est BEN TROP TARD pour leur enfant…. je vous dis que non. Mon gars se tient entre le 95e-99e percentile pour son poids et sa grandeur depuis sa naissance et il boit comme un super glouton depuis toujours… et il n’était quand même pas physiquement prêt à manger avant ses cinq mois et demi. Avant ça, il ne démontrait AUCUN intérêt pour la nourriture. Il pouvait s’asseoir avec nous à table sans chercher le moindrement à atteindre les aliments (ce n’est PLUS le cas, oh la la). IMG_20180606_100227619

J’ai donc loué un livre sur le sujet et on s’est lancé! On a commencé par des bananes et des avocats, super faciles à gérer.

Et. c’est. merveilleux.

Au début, on avait l’impression que ça ne fonctionnerait jaaaamais. Les aliments lui glissaient des mains, il mangeait juste quelques bouchées à la fois… Mais après mettons trois semaines, tout est rentré dans l’ordre. Il s’est mis à manger de grosses portions, il est devenu très habile pour mettre les aliments dans sa bouche, il aimait tout et il mangeait en même temps que nous.

Je vous ai donc préparé une petite liste des avantages de la méthode :

  1. Pas besoin de tout préparer d’avance. Suffit d’avoir quelques aliments pratiques dans le frigo pour dépanner (avocats, bananes, melon, hummus, fromage à la crème, galettes de riz, légumes, fromage… tada!) et le tour est joué. Après ça, on essaie d’introduire de nouveaux aliments le plus souvent possible.IMG_20180529_105037671
  2. Bébé améliore SUPER VITE sa dextérité et sa motricité fine. Ça motive, vouloir manger le petit bout d’aliment qui reste sur le plateau.
  3. Bébé mange en même temps que nous! Toutes ces histoires de mères qui mangent froid? Ça n’existe pas avec la DME! Yé!
  4. On peut facilement aller au restaurant ou chez des amis sans devoir traîner des tonnes de pot.
  5. Super pratique pour les maux de dents! Certes, il mange un peu moins, mais y’a rien comme une tranche de cantaloup pour apaiser la douleur des dents qui percent!
  6. Bébé découvre tout de suite les véritables textures des aliments et apprend à les aimer à un âge où il mange n’importe quoi.
  7. Bébé apprend à aimer tout de suite les mélanges d’aliments, d’épices et les différentes saveurs.
  8. Ça lui prend pas mal de temps manger, donc on en profite pour discuter, bien manger, boire du vin, name it.
  9. Pas besoin de faire une transition de la purée aux aliments solides, et de donc devoir gérer les crises qui viennent avec.

Bon, évidemment, il y a aussi quelques désavantages, dont je vous fais part ici pour que vous sachiez dans quoi vous vous embarquez :

  1. C’est salissant. Vu qu’on laisse bébé manger seul, sans l’aider, ben y’a des aliments qui vont paaaaartout (oreillers, cheveux, pantalons, DOS…). Même chose quand il décide qu’il n’a plus faim et qu’il lance ses aliments par terre. PAR CONTRE, les bébés plus vieux semblent faire la même chose quand on leur donne des morceaux pour la première fois, donc ce n’est que reporter le problème à plus tard.
  2. C’est pas mal stressant les 2-3 premières semaines, quand il n’est pas encore habitué aux textures et qu’il a souvent des réflexes vomitifs qui donnent l’impression qu’il s’étouffe (99 % du temps, ce n’est pas le cas, c’est juste son moyen de recracher les aliments qu’il n’a pas bien mâchés). Mais après ça se place et il ne s’étouffe pas plus qu’un enfant normal (ou qu’un adulte normal, quant à ça).
  3. Il faut expliquer à touuuuut le monde qu’il ne va pas mourir.
  4. Ça coûte cher plus vite en épicerie, parce qu’il mange la même chose que nous dès ses six mois.

Tout cas, je vous le conseille fortement! Ça peut être intimidant au début, mais honnêtement, ne sous-estimez pas votre enfant! S’il n’a rien connu d’autre que les aliments solides, il va apprendre super vite à les manger habilement.

Bonne chance :)!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s